11 mai 2018

Mise au point sur le cas Berti Marques

Montréal, le 11 mai 2018 - C’est par l’entremise des médias que l’École nationale de cirque a appris ce jeudi 10 mai que l’un de ses enseignants avait été arrêté et accusé de gestes criminels à caractère sexuel qu’il aurait posés à l’égard d’un ancien élève. 

Toute la communauté de l’École est profondément bouleversée et ses pensées accompagnent son ancien élève. L’École prend très au sérieux la situation. Les services de premières lignes ont été déployés pour offrir un appui aux élèves et au personnel de l’École. 

Compte tenu de la gravité des accusations, monsieur Marcelo Berti Marques, qui a joint l’École en août 2016, a immédiatement été relevé de ses fonctions et le demeurera jusqu’à nouvel ordre. L’École nationale de cirque procède systématiquement à la vérification des antécédents judiciaires pour tout son personnel enseignant. L’École offre son entière collaboration au service de police de la Ville de Montréal.

L’École dispose d’un code de conduite qui vise à offrir aux élèves un environnement éducatif sécuritaire, constructif et respectueux. L’École rappelle à ses élèves qu’ils sont au cœur de sa mission d’enseignement et demeure disponible en tout temps pour répondre aux questions et aux préoccupations de toutes natures de ceux-ci et de leurs parents. 

Afin de préserver l’anonymat de la victime présumée d’âge mineur et éviter de nuire au processus judiciaire en cours, l’École ne commentera pas davantage.


L’École nationale de cirque
L’École nationale de cirque est une institution d’enseignement reconnue internationalement. Elle offre le cycle complet de formation en arts du cirque. Depuis plus de 35 ans, elle joue un rôle de chef de file en matière de pédagogie, de recherche et d’innovation en arts du cirque au pays et ailleurs dans le monde.  

Source : Mélanie Jolin | École nationale de cirque | [email protected]  | 514-982-0859 poste 224