Maher Safar

Jonglerie, diabolo

Ayant suivi  son éducation au Liban, Maher s’intéresse au cinéma et à la réalisation. Il obtient une maitrise en production cinématographique à l’Académie libanaise des beaux arts, et se lance dans la production.  Il se tourne vers le cirque en joignant Cirquenciel à Beirut, puis en organisant le premier festival de jonglerie du Liban. 
Maher encourage la croissance de la culture circassienne, autant dans les écoles privées que publiques, ainsi que dans les communautés défavorisées. Il se tourne depuis vers l’enseignement, en offrant des cours en arts du cirque dans les communautés en difficulté, de réfugiés, ainsi qu’en offrant des ateliers publics et privés.