Menu

Le Centre de recherche, d’innovation et de transfert en arts du cirque (CRITAC) développe des projets de recherche appliquée en collaboration avec de nombreux partenaires. Le CRITAC offre également de l’aide technique, de l’information et des formations aux personnes qui œuvrent dans le milieu du cirque, des arts vivants et de la performance humaine.

Le CRITAC se situe au cœur de l’écosystème de la recherche et du développement en arts du cirque, et ce, aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale. Le Centre rassemble des personnes de l’industrie circassienne qui travaillent dans la recherche, la technique, la conception et la pédagogie, ainsi que la communauté étudiante de l’ÉNC et ses gestionnaires.

Le CRITAC œuvre auprès des petits, moyens et grands organismes scolaires, communautaires ou institutionnels. De plus, il collabore avec d’autres entreprises issues des industries créatives et artistiques.

Le CRITAC est reconnu à titre de Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) et détient une Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSH en arts du cirque.

Mission
Vision
Historique
Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSH en arts du cirque
Politiques institutionnelles de recherche

Le CRITAC veille à l’avancement et au transfert des connaissances dans les domaines des arts du cirque, des arts vivants et de la performance humaine. Il favorise l’évolution et la diversification des pratiques, des enseignements et des esthétiques. Il s’attache aussi à mettre en valeur les bienfaits de l’art et de la culture pour l’ensemble de la société. En outre, le CRITAC offre des services de recherche appliquée, d’aide technique, de formations et d’information aux entreprises, aux artistes, aux organismes et aux institutions par le biais de partenariats.

Fort de son approche transdisciplinaire des expertises et de ses capacités reconnues, le CRITAC vise une reconnaissance mondiale des arts du cirque et des arts vivants.

Découvrir les projets

L’École nationale de cirque (ÉNC) mène depuis près de quarante ans des activités en recherche-création et en recherche pédagogique. C’est en 2010, après avoir mis en place des politiques et des procédures pour encadrer de telles activités, que l’ÉNC crée son propre service de recherche. Ce dernier est aujourd’hui reconnu et soutenu par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) du Canada.

Dès 2011, le service de recherche de l’ÉNC reçoit des subventions de la part du ministère de l’Éducation, du ministère de l’Enseignement supérieur et du Programme d’innovation dans les collèges et la communauté (ICC) offert par le Conseil de recherches en sciences naturelles et génie du Canada (CRSNG).

En 2012, le service se voit octroyer une Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSH en arts du cirque. Le mandat de la Chaire est ensuite renouvelé en 2017 pour cinq ans, confirmant ainsi la pertinence de sa mission et l’excellence de ses réalisations.

À la suite d’une résolution du conseil d’administration de l’ÉNC, le Centre de recherche, d’innovation et de transfert en arts du cirque (CRITAC) a été officiellement constitué en 2013. Le CRITAC est reconnu à titre de Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) depuis 2018.

La réputation dont jouissent l’ÉNC, le CRITAC et les entreprises québécoises du secteur des arts du cirque résulte non seulement de la qualité des productions artistiques locales, mais également de la capacité de l’industrie d’ici à enrichir et à renouveler les esthétiques.

À l’ère numérique, les artistes ainsi que les personnes qui travaillent en conception et/ou en enseignement doivent maîtriser certains outils afin de développer de nouveaux savoirs et de les intégrer dans les cadres créatif et pédagogique. Les entreprises spécialisées dans la création d’œuvres circassiennes doivent quant à elles élaborer des stratégies de développement durable afin d’assurer la singularité des œuvres et la pérennité de leur organisation.

La Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSH en arts du cirque est la toute première à agir comme intermédiaire dans l’évolution et le développement du cirque canadien. Elle assure l’implantation systémique et durable d’activités de recherche et d’innovations en vue d’enrichir les arts circassiens d’ici.

Ces activités de recherche ont notamment pour but de favoriser la promotion de saines habitudes de vie chez les jeunes, auprès de qui la Chaire mène des travaux d’analyse au sujet de l’impact des arts du cirque sur la santé physique et psychologique. La Chaire travaille également au maintien de la compétitivité entre les différents partenaires industriels à l’international.

En outre, le programme de la Chaire vise l’amélioration des pratiques en recherche-création, en dramaturgie et en pédagogie dans le secteur des arts du cirque. Il vise du même coup l’intégration des nouvelles technologies immersives et interactives dans la création circassienne.

Le personnel de l’ÉNC travaille en étroite collaboration avec les entreprises. Ainsi, l’ÉNC s’est toujours assurée que les compétences de ses finissant.e.s répondent aux exigences et aux besoins de l’industrie. Cet arrimage avec les partenaires de l’industrie du cirque permet non seulement l’échange d’expertise, mais aussi l’amélioration continue des pratiques selon le marché-preneur.

Le titulaire de la Chaire jouit d’un réseau professionnel diversifié au sein des entreprises du secteur canadien des arts du cirque et des organismes de recherche universitaires connexes. Il possède une expérience solide en gestion de projets de recherche en pédagogie et en création.

Objectifs

  • Préciser les champs d’application, les principes directeurs et le cadre de référence des fonctions recherche et innovation au sein de l’établissement.
  • Définir le cadre organisationnel et le soutien offert aux activités de recherche.
  • Favoriser l’intégration de la recherche pour la pleine réalisation de la mission et des orientations institutionnelles de l’ÉNC.
  • Créer un environnement propice à la réalisation de projets de recherche et d’innovation, au développement des compétences et à la progression de la qualité des travaux en ce domaine.

Découvrez les politiques institutionnelles de recherche de l’ÉNC:

Mission

Le CRITAC veille à l’avancement et au transfert des connaissances dans les domaines des arts du cirque, des arts vivants et de la performance humaine. Il favorise l’évolution et la diversification des pratiques, des enseignements et des esthétiques. Il s’attache aussi à mettre en valeur les bienfaits de l’art et de la culture pour l’ensemble de la société. En outre, le CRITAC offre des services de recherche appliquée, d’aide technique, de formations et d’information aux entreprises, aux artistes, aux organismes et aux institutions par le biais de partenariats.

Vision

Fort de son approche transdisciplinaire des expertises et de ses capacités reconnues, le CRITAC vise une reconnaissance mondiale des arts du cirque et des arts vivants.

Découvrir les projets

Historique

L’École nationale de cirque (ÉNC) mène depuis près de quarante ans des activités en recherche-création et en recherche pédagogique. C’est en 2010, après avoir mis en place des politiques et des procédures pour encadrer de telles activités, que l’ÉNC crée son propre service de recherche. Ce dernier est aujourd’hui reconnu et soutenu par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) du Canada.

Dès 2011, le service de recherche de l’ÉNC reçoit des subventions de la part du ministère de l’Éducation, du ministère de l’Enseignement supérieur et du Programme d’innovation dans les collèges et la communauté (ICC) offert par le Conseil de recherches en sciences naturelles et génie du Canada (CRSNG).

En 2012, le service se voit octroyer une Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSH en arts du cirque. Le mandat de la Chaire est ensuite renouvelé en 2017 pour cinq ans, confirmant ainsi la pertinence de sa mission et l’excellence de ses réalisations.

À la suite d’une résolution du conseil d’administration de l’ÉNC, le Centre de recherche, d’innovation et de transfert en arts du cirque (CRITAC) a été officiellement constitué en 2013. Le CRITAC est reconnu à titre de Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) depuis 2018.

La réputation dont jouissent l’ÉNC, le CRITAC et les entreprises québécoises du secteur des arts du cirque résulte non seulement de la qualité des productions artistiques locales, mais également de la capacité de l’industrie d’ici à enrichir et à renouveler les esthétiques.

À l’ère numérique, les artistes ainsi que les personnes qui travaillent en conception et/ou en enseignement doivent maîtriser certains outils afin de développer de nouveaux savoirs et de les intégrer dans les cadres créatif et pédagogique. Les entreprises spécialisées dans la création d’œuvres circassiennes doivent quant à elles élaborer des stratégies de développement durable afin d’assurer la singularité des œuvres et la pérennité de leur organisation.

Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSH en arts du cirque

La Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSH en arts du cirque est la toute première à agir comme intermédiaire dans l’évolution et le développement du cirque canadien. Elle assure l’implantation systémique et durable d’activités de recherche et d’innovations en vue d’enrichir les arts circassiens d’ici.

Ces activités de recherche ont notamment pour but de favoriser la promotion de saines habitudes de vie chez les jeunes, auprès de qui la Chaire mène des travaux d’analyse au sujet de l’impact des arts du cirque sur la santé physique et psychologique. La Chaire travaille également au maintien de la compétitivité entre les différents partenaires industriels à l’international.

En outre, le programme de la Chaire vise l’amélioration des pratiques en recherche-création, en dramaturgie et en pédagogie dans le secteur des arts du cirque. Il vise du même coup l’intégration des nouvelles technologies immersives et interactives dans la création circassienne.

Le personnel de l’ÉNC travaille en étroite collaboration avec les entreprises. Ainsi, l’ÉNC s’est toujours assurée que les compétences de ses finissant.e.s répondent aux exigences et aux besoins de l’industrie. Cet arrimage avec les partenaires de l’industrie du cirque permet non seulement l’échange d’expertise, mais aussi l’amélioration continue des pratiques selon le marché-preneur.

Le titulaire de la Chaire jouit d’un réseau professionnel diversifié au sein des entreprises du secteur canadien des arts du cirque et des organismes de recherche universitaires connexes. Il possède une expérience solide en gestion de projets de recherche en pédagogie et en création.

Politiques institutionnelles de recherche

Objectifs

  • Préciser les champs d’application, les principes directeurs et le cadre de référence des fonctions recherche et innovation au sein de l’établissement.
  • Définir le cadre organisationnel et le soutien offert aux activités de recherche.
  • Favoriser l’intégration de la recherche pour la pleine réalisation de la mission et des orientations institutionnelles de l’ÉNC.
  • Créer un environnement propice à la réalisation de projets de recherche et d’innovation, au développement des compétences et à la progression de la qualité des travaux en ce domaine.

Découvrez les politiques institutionnelles de recherche de l’ÉNC: