Menu

Montréal, le 31 janvier 2018 – S’ouvrira demain à Paris, le 39e Festival Mondial du Cirque de Demain (FMCD), l’une des compétitions internationales les plus importantes où se rencontrent les artistes de cirque les plus doués de la planète, un événement annuel que l’on compare aux Jeux olympiques des circassiens. 20 pays, plus de 100 artistes prêts à remporter une médaille d’or, d’argent ou de bronze, un jury prestigieux et des milliers de spectateurs. L’École nationale de cirque de Montréal est fière de présenter l’une de ses plus grandes cuvées avec un total de sept diplômés sélectionnés pour concourir au Festival qui se déroulera du 1er au 4 février.

Julius Bitterling et César Mispelon (2017) en main à main, Mélanie Dupuis et Alexander Taylor (2016) en duo de trapèze fixe, ainsi que Alexandra Royer, Éric Bates et Tristan Nielsen (2011) en trio barre russe. Arata Urawa, un ancien étudiant-stagiaire de 2016 a également été sélectionné en diabolo. Ils convoiteront les grands honneurs devant un jury international et plus de 2000 spectateurs réunis sous le chapiteau du Cirque Phénix. Par ailleurs, deux anciens lauréats jongleurs Jimmy Gonzalez (2013) et Éric Bates feront partie du spectacle à titre d’invités spéciaux. De plus, Guy Caron, l’un des fondateurs de l’École, fait partie du Jury de cette 39e édition.

Le cirque montréalais sera à l’honneur puisque le tableau d’ouverture sera assuré par le Cirque Éloize qui présentera un extrait du spectacle Cirkopolis dans lequel figure plusieurs diplômés de l’École.

L’École nationale de cirque n’en est pas à ses premiers lauréats à ce festival; en effet au fil des ans, ce sont plus de 80 étudiants et diplômés de l’École qui se sont illustrés en remportant plus d’une cinquantaine de médailles et de prix spéciaux , dont dix médailles d’or, dix-neuf d’argent et douze de bronze.

 

À propos de l’École nationale de cirque

Fondée en 1981 à Montréal, l’École nationale de cirque est une école supérieure d’art de niveaux secondaire et collégiale dédiée à l’éducation et la formation d’artistes et d’enseignants de cirque professionnels, ainsi qu’à la recherche et à l’innovation dans les arts du cirque. Ayant formé plus de 500 artistes dont nombreux ont remporté les grands honneurs dans les plus prestigieux festivals, l’institution est devenue une référence internationale dans son domaine. Pionnière du nouveau cirque au Canada et en Amérique du Nord, l’École nationale de cirque a contribué à l’émergence de plusieurs compagnies de cirque dont les plus renommées sont le Cirque du Soleil, le Cirque Éloize et les 7 doigts de la main.

-30-