Menu
Retour aux diplômé.e.s

Lilyclaire Major-Varallo et Marie-Sophie McKinnon

2023

  • Planche coréenne,

Lilyclaire Major-Varallo

[email protected]

Marie-Sophie McKinnon

[email protected]

Lilyclaire Major-Varallo (à droite sur la photo)

 

Ayant été élevée dans le monde du spectacle, Lilyclaire a eu la chance de grandir entourée d’artistes de cirque extraordinaires qui l’ont inspirée à devenir elle aussi une artiste de cirque. Après avoir fait six ans de trampoline en compétition, Lilyclaire a senti l’attrait du spectacle et a trouvé un moyen de mettre ses capacités au service des arts de la performance grâce à la planche coréenne. L’École nationale de cirque était l’endroit idéal pour suivre sa passion et réaliser son rêve de faire partie d’un numéro de planche coréenne unique et exclusivement féminin. Elle est reconnaissante à tous ses entraîneurs qui l’ont soutenue tout au long de son parcours à l’ÉNC.

 

Que représente l’ÉNC pour vous?

L’ÉNC est, pour moi, un établissement qui donne l’opportunité à des artistes talentueux de se rassembler, d’être créatif de nouvelles façons et un endroit auquel tu peux t’échapper au stress et aux soucis de la vie quotidienne.

 

Quel est votre meilleur souvenir à l’ÉNC ?

Mon meilleur souvenir à l’ÉNC, c’est quand j’ai pu présenter pour la première fois avec ma partenaire en planche coréenne pour notre spectacle de fin d’année en DEC I. Je me souviens comme si c’était hier, le moment où on a terminé notre séquence et que nos regards se sont croisés, c’était comme si c’était nous contre le monde et il n’y avait plus rien qui pouvait nous arrêter pour la suite.

 

Marie-Sophie Mckinnon (à gauche sur la photo)

 

Dans son plus jeune âge, Marie-Sophie a fait de la gymnastique compétitive (championne de l’est du Canada tous engins 2015) ainsi que du plongeon et du trampoline. Elle a décidé de quitter le Québec, seule, et voyager à travers le monde. Puis, après trois ans de voyage, elle postule à l’École nationale de cirque en tissu aérien et elle est acceptée en planche coréenne, constituant le premier duo féminin à l’ÉNC. Maintenant spécialisée en planche coréenne, elle pratique aussi le mât chinois, le tissu aérien et la slackline.

 

Que représente l’ÉNC pour vous ?

Un environnement où on gagne beaucoup d’expérience

 

Quel est votre meilleur souvenir à l’ÉNC ?

Lorsque Lilyclaire et moi passions du temps dans le costumier pour choisir nos costumes pour nos numéros. On trouvait souvent des idées extravagantes et nous nous faisions rire.

Galerie

Autres biographies